Missions du bureau

Les missions du bureau de représentation du CNRS en ASEAN & Océanie

établir et consolider

des laboratoires, programmes et réseaux internationaux.

Pour renforcer son ancrage dans le monde, le CNRS a développé une gamme d’outils visant à donner une visibilité institutionnelle à la coopération stratégique internationale. En particulier, 75 IRL (International research laboratory) qui inscrivent l’action de l’organisme dans le long terme. Grâce à la notoriété de ses chercheurs, le CNRS multiplie les échanges avec ses partenaires étrangers dans le cadre de programmes internationaux (International Research Programs) et de réseaux internationaux (International Research Networks).

En ASEAN et Océanie, le CNRS met en place avec ses partenaires x laboratoires, Y programmes et Z réseaux internationaux. Le bureau assure la gestion financière et comptable des quatre IRL implantés à Singapour, et soutient le développement des programmes et réseaux dans la région.

Stimuler

la mobilité des chercheurs et des étudiants.

Pour le CNRS, la mobilité des chercheurs et des étudiants est primordiale. Son ouverture européenne et internationale est partie intégrante de sa stratégie, au niveau scientifique et aussi en termes d’attractivité.

L’Europe est une priorité qui se traduit concrètement par la participation du CNRS aux appels à projets européens, à la construction et la gestion des infrastructures de recherche, au développement d’organisations européennes de recherche et de réseaux d’influence sur la politique de la recherche. A l’international, le CNRS s’engage fortement dans le mouvement d’échange scientifique. Il est le premier producteur de publications au monde, 60 % de celles-ci impliquant au moins un laboratoire étranger.

Chaque année, les chercheurs et étudiants des différents laboratoires CNRS effectuent plus de 60000 missions à l’étranger afin de renforcer les partenariats internationaux.

Promouvoir

les activités de recherche du CNRS.

Le CNRS joue un rôle fédérateur essentiel au rayonnement de la recherche française, grâce à des partenariats avec le monde académique et l’industrie, en France comme à l’international. Cette approche partenariale est structurante en matière de politique scientifique, d’innovation, de formation et d’organisation.

La quasi-totalité des 1100 laboratoires du CNRS sont ainsi des unités mixtes de recherche, réunissant des personnels CNRS et d’une ou de plusieurs autres institutions académiques d’enseignement supérieur ou de recherche publique, ou de grands groupes industriels qui travaillent ensemble sur des thématiques définies en commun.

Le bureau de Singapour soutient les chercheurs français qui souhaitent établir des partenariats dans la région, et aide à la mise en contact des chercheurs de la région avec les laboratoires du CNRS.

1800

missions par an dans la zone ASEAN et Océanie.

La région ASEAN et Océanie est partie intégrante de l’ensemble Asie-Pacifique, immense région où vivent les deux tiers de l’humanité, qui tire la croissance mondiale et impulse les nouvelles technologies. Elle est particulièrement attrayante pour les chercheurs, qui y ont effectué plus de 1800 missions en 2019.

Le bureau de Singapour accompagne les chercheurs français en mission dans la région.